p1060888.jpg

p1070618.jpg  

p1070435.jpg

p1070362.jpg

 

 

Un jardin potager a vu le jour à la Résidence du Parc

au mois de juin 2012.

 

 

Pourquoi avons-nous créé un potager ?

Un grand nombre de nos résidents possédaient un potager, soit pour le plaisir soit pour nourrir sa famille. C’était dans l’ère du temps.De plus, la maison de retraite possédait un superbe parc avec beaucoup de surface non utilisée, d’où l’idée de ce projet par notre animatrice en octobre 2011. 

 

Comment s'est-il construit ?

Tout d’abord, en première partie, la création du jardin : choisir un lieu adapté, des matériaux, rencontre avec des paysagistes…

Ensuite, la deuxième partie a été consacrée à nos résidents : Ce projet est bâti en fonction de leurs envies, de leurs souhaits pour être au plus près de leurs attentes.

A plusieurs reprises, des groupes de paroles autour du jardin ont eu lieu. Partage de connaissances, d'expériences et de savoirs…

Suite à ces rencontres, il a été défini une liste de légumes et de graines pour le jardin. A suivi une sortie à la jardinerie de BEAUNE LA ROLANDE où un groupe de sept personnes volontaires a choisi et pris en charge l’achat des graines et outils. Le groupe a d’ailleurs été très rigoureux dans le choix des semences et des plants. L’évolution, la résistance et la production des légumes en dépendent. Les haricots verts sans fil ont fait l’unanimité, concombres, courgettes, radis…

Mais le clou du potager reste l’éternelle tomate. Ces diverses variétés, de formes, de couleurs, de  saveurs en font un fruit exceptionnel et très utilisé dans la cuisine française. Après le choix des légumes, arrive le moment des plantations. Cette étape  aussi très importante, apporte aux résidents un moment de bonheur.

 

La vie autour du jardin s’organise donc deux fois par semaine. Les résidents assurent l’entretien, l’arrosage, le désherbage, la cueillette, les semences… Et comme le dit si bien Madame xxx « je vais au jardin ce matin ». Le soir pendant l’été, Monsieur xxx arrose le jardin. Nous savons tous qu’il est préférable d’arroser peu mais bien en soirée.

 

Conclusion

Le contact avec la terre, partager son avis avec d’autres passionnés, s’aérer hors de la structure et avoir un but : se retrouver au jardin et discuter. Ce sentiment d’utilité, très représentatif à chacun, permet d’exister et apporte cette notion de liberté même au sein de l’institution. Car la Résidence du Parc doit, et est avant tout, un lieu de vie.

 

 

legume-023-2.gif
36668041016-gif.gif

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site